• Au Jardin

    [Jardin confiné #4]

    Le Jardin de Robinson – ou naufragé urbain confiné sur son île/maison – La carotte – Autant le dire tout de suite, nous serons probablement sortis de la période de confinement quand vous pourrez manger vos carottes. Sachez qu’elles sont un peu flemmardes à la levée (20 jours mini) et pas très pressées à grossir par la suite!L’astuce, c’est de récolter des carottes primeur, (jeunes) en cours de développement après au moins trois bonnes semaines de culture (c’est à dire entre 40 et 50 jours à partir du semis). Pour nos jardins de Robinson, inutile de semer des variétés de conservation qui sont trop grandes et de culture trop longue…

  • Au Jardin

    [Jardin confiné #3]

    Etape 1 : Définir les possibles…. dehors Le jardin de poche (voire jardin timbre poste) Pour les chanceux qui ont de quoi mettre le nez dehors sans se retrouver dans le monde infecté, ceux qui ont un petit jardin, une cour, une allée, le voisin du rez-de-chaussée sympa qui a le bout de terrain de l’immeuble devant sa fenêtre, la copropriété qui va bien ou il y a un confetti de pelouse entre les garages et les communs poubelles… bref, pour tous cela vous avez de la chance ! Repérez d’abord les endroits les plus ensoleillés. Les maisons, les immeubles, les arbres font de l’ombre, c’est un problème. Les endroits…

  • Au Jardin

    [Jardin confiné #2]

    Etape 1 : définir les possibles… dans la maison Faire un potager uniquement en intérieur paraît impossible. Nos vitres, qui sont de surcroit en double voire triple vitrage, ne laissent pas passer la totalité du spectre solaire (les UV sont bloqués). Toutes les plantes potagères – à part peut être les asperges qui sont des plantes de mi-ombre à l’état sauvage – sont des plantes de clarté et, à moins de les inonder de lumière à l’aide de lampes horticoles à spectre solaire (comme les tomates de décembre venues de Hollande ou d’Espagne) et se prendre une facture d’électricité historique, laissez tomber.   De plus, l’absence d’amplitude thermique entre le…

  • Au Jardin

    [Jardin confiné #1]

    Fantasmer notre île Nous voilà corona-consigné.e.s à la maison. Difficile de savoir combien de temps cela va durer. Plutôt que de broyer du noir, confinés dans nos appartements de 10m² ou dans nos proprietés de 120 hectares, autant considérer, imaginer………… fantasmer nos lieux de vie en autant d’îles désertes (disons paradisiaques) où nous nous sommes échoué.e.s.   Sans vouloir ni pouvoir atteindre l’autonomie alimentaire, nous vous proposons, au fil des jours, quelques conseils de jardin vous permettant de cultiver facilement un mini potager au jardin, sur la terrasse, sur le rebord de la fenêtre, sur le balcon, en pots, en jardinières, en pleine terre. En gros, nous vous proposons de…